Les petites bulles du Prosecco

Pas de commentaire

Le prosecco, composant du majestueux cocktail très tendance qu’est le Spritz ! Mais hormis sont aspect de « boisson à mélange », le prosecco a son histoire, sa provenance et s’est fait une place dans le monde des mousseux, côtoyant parfois les plus grands ! C’est pour dire, le volume des ventes avoisine les 307 millions de bouteilles en 2013, contre 304 millions de Champagne (source : passion-prosecco.fr)

11292074365_198fbec9ae_o


 

Qu’est-ce que le prosecco ?

Le prosecco est un vin blanc effervescent, ou plus vulgairement « un mousseux », produit en Italie. Il est produit en suivant la méthode Charmat. A l’inverse de la méthode « traditionnelle », dite « Champenoise », le vin est entreposé dans des cuves closes spéciales, là où selon la méthode traditionnelle, le vin est entreposé directement en bouteille pour la prise de bulle.

La seconde fermentation se fait donc en cuve fermée, le dioxyde de carbone ne peut donc pas s’échapper ce qui confère l’effervescence au vin (de fines bulles). La méthode représente un gain de temps et un coût moins élevé que la méthode traditionnelle, c’est pourquoi le prosecco est en moyenne moins cher que son cousin français.

industry-379481_1280


 

Région, terroir et origine

Le prosecco est produit en Italie, proche de Venise. Le prosecco est protégé par deux appellations :

  • DOC ; Denominazione di Origine Controllata, est l’appellation qui protège internationalement le prosecco. C’est un équivalent approximatif de l’AOC.
  • DOCG ; Denominazione di Origine Controllata e Garantita, est l’appellation de catégorie supérieur protégeant les vins italiens de renoms.

A ce jour, seules deux régions d’Italie ont l’autorisation de produire du prosecco : la Vénétie et le Frioul, tous deux au Nord-Est du pays. Hé oui ! Le prosecco est aussi bien protégé que le Champagne, il ne suffit pas de faire du mousseux en Italie pour pouvoir l’appeler « Prosecco » !

Les villages de Conegliano et Valdobbiadene, en Vénétie, sont les plus grands producteurs de prosecco.

venetie29

L’origine du prosecco remonte à l’époque romaine, ce vin n’était que très peu effervescent et différent du prosecco actuel, les évolutions technologiques ayant largement contribués à l’amélioration de sa qualité. Ce vin est originaire du vignoble de Valdobbiadene.

Les prosecco d’aujourd’hui tirent leur origine dès 1868, après le passage d’une vague de mildiou, ravageant le vignoble, celui-ci renaîtra dès la création de l’établissement expérimental phytosanitaire dirigé par Antonia Carpané, fondateur d’une école de Viticulture et d’œnologie à Conegliano dès 1876, école qui deviendra une université de référence en matière d’œnologie pour toute l’Italie.

5b51a72382c7e
Federico Martinotti

C’est finalement grâce à la prise de mousse en seconde fermatation par cuves closes que le prosecco devient ce qu’il est aujourd’hui. Le progrès technologique du 20ème siècle amené par la méthode Charmat, breveté par Auguste Charmat en 1911, découverte par l’œnologue italien Federico Martinotti, permettra aux producteurs de prosecco d’obtenir de vins plus fins aux bulles plus raffinées.

 

 

Par la suite, les efforts des producteur couplés aux recherches de l’Ecole de Viticulture et d’œnologie de Conegliano ont permis d’élever le prosecco à un niveau de qualité exceptionnel tout en restant d’une facilité de dégustation reflétant bien le style de vie « Dolce Vita » typiquement italien. Les vins sont élégants, frais et simple, aux bulles incroyablement fines.

conegliano-universite-prosecco
Ecole d’oenologie de Conegliano – Passion-prosecco.fr

 

Cépage

L’histoire du cépage qui compose le prosecco est assez anodine. En effet, jusqu’en 2009, le cépage employé se nommait bel et bien « prosecco ». Ce cépage a été rebaptisé «Glera» afin de protéger le prosecco de toute sortes d’imitations. C’est sur ordre du gouvernement italien qu’il perdra son nom. Ce cépage fait la fierté des habitants des régions de Vénétie et du Frioul.

23761953759_18e5242fe2_o

Le prosecco doit en être composé au minimum à 85% !

Le Glera est un cépage aux grappes grandes et longues, d’une couleur dorée et cultivé sur des sols abrupts.

Le prosecco peut également contenir, à 15% maximum, d’autres cépages, comme le Verdiso, Perera et Bianchetta. Ils peuvent apporter un équilibre, en fonction des années, au cépage de base qu’est le Gléra.

 

  • Le Verdiso apporte de l’acidité, particulièrement utile lors des années chaudes.
  • Le Perera augmente le parfum du prosecco et est particulièrement utilisé dans la zone de Valdobbiadene.
  • Le Bianchetta est utilisé pour apporter de la douceur au vin

A ne pas confondre !

On serait bien tenté de dire que tout ce qui n’est pas du Champagne est un ersatz que l’on classerait comme « mousseux du monde » et qu’ils sont tous fait de la même manière, comme le Champagne mais sans en être et c’est faux !

Le cousin le plus proche du prosecco est le… Sekt, vin mousseux allemand élaboré selon la même méthode. Les autres mousseux sont pour la plupart produit suivant la méthode traditionnelle.


 

Vous savez maintenant la base sur ce mousseux italien, star des terrasses du sud !
N’en abusez pas trop et santé !

 

Jérémy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s